Pourquoi stériliser

Que ce soit pour les chats des rues, ou pour son propre chat à la maison, la stérilisation est un acte responsable, et un acte de protection.

Un acte responsable, un acte de protection

La stérilisation est la seule solution fiable qui permet d’éviter la naissance de chatons non désirés. Ainsi cela permet d’éviter l’euthanasie ou l’abandon des chatons, ou encore les difficultés rencontrées losqu’il s’agit de trouver un nouveau foyer aux chatons. De plus, la stérilisation tend à limiter la prolifération des maladies sexuellement transmissibles spécifiques aux chats telles que la Leucose ou le sida du chat (FIV), etc…

Rappel : la surpopulation a des conséquences néfastes telles que la famine, la maltraitance (de la part de personne ne supportant plus le nombre de chats), l’euthanasie et la propagation des maladies spécifiques aux chats (mais non transmissibles aux humains).

En outre, faire stériliser son chat ou sa chatte a des effets bénéfiques pour sa santé et son espérance de vie. C’est un acte de protection. cf. tableaux des avantages pour le chat

La stérilisation, qu’est ce que c’est ?

Il s’agit d’un acte réalisé par un vétérinaire. Effectué sous anesthésie, il est indolore pour les mâles comme pour les femelles.

Il est préférable de faire stériliser les chats quand ils ont environ 6 mois, ainsi on évite aux femelles leurs premières chaleurs, et on évite que les mâles prennent des habitudes de chat non castré (marquage urinaire, griffades, fugues…)

Pour les femelles, il s’agit d’une opération d’une vingtaine de minutes appelée ovariectomie consistant à enlever les ovaires. La minette peut être un peu fatiguée et désorientée pendant un jour ou deux après l’opération du fait de l’anesthésie, mais elle s’en remet bien vite.

Pour les mâles, l’opération est beaucoup plus légère et rapide. La castration consiste à retirer via une petite incision les testicules, sous anesthésie. Le chat se remet très vite de son opération.

Que risque-t-on à ne pas faire stériliser sa chatte de maison ?

Une femelle non stérilisée a régulièrement des périodes de chaleurs, pendant lesquelles elle miaule de façon prononcée et répétitive afin d’attirer les mâles. Pendant ces périodes, elle peut également marquer son territoire en urinant. Elle risque de faire des fugues et surtout bien sûr, d’entrer en gestation (“enceinte”).

La gestation de la chatte dure environ 2 mois, après quoi elle choisira un endroit adapté pour mettre bas. Cela peut être dans votre maison, dans un endroit où elle se sent en sécurité. Ce cas présente un fort risque pour les chatons d’être abandonnés ou euthanasiés

Elle peut également choisir de mettre bas à l’extérieur, dans un jardin, une grange, un abris… Ce cas n’est pas plus souhaitable, car si elle élève ses chatons loin des humains, les petits risquent de ne pas être adoptables car très méfiants et non sociabilisés. Ils sont donc condamnés à devenir des chats errants.

Une chatte peut avoir 2 portées par an avec entre moyenne 4 ou 5 chatons !

Que risque-t-on à ne pas faire castrer son chat (mâle) de maison ?

Un mâle non castré présente des comportements souvent jugés désagréables par les propriétaires ou les voisins. Il a tendance à marquer son territoire en urinant de façon très odorante, ou en effectuant de grandes griffades verticales sur des supports bien visibles (arbres, murs, mobilier, canapé en cuir…).

Il détecte la présence de femelles en chaleur et peut alors fuguer et parcourir plusieurs kilomètres pour la rejoindre. Cela entraîne un risque important d’accidents en tous genres (circulation, malveillance). Afin de pouvoir approcher de la femelle en chaleur et avoir ses faveurs, il devra se battre contre les autres mâles en présence, et ressortira souvent avec des griffures et des morsures pouvant empirer et donner lieux à des abscès, ou pire, contracter des maladies infectieuses pouvant être mortelles.

Les bagarres sont également désagréables pour les personnes habitant à proximité car les chats s’intimident en poussant des miaulement forts et des cris… souvent pendant la nuit.

Quels sont les avantages de la stérilisation ?

Femelles Mâles
Avantages pour les chats Moins de fugues : Moins de risques d’accidents (circulation, maltraitance)
Moins de risques d’attraper des maladies sexuellement transmissibles
pouvant être mortelles (leucose, sida du chat FIV, …)
Moins de risques de maladies graves
(cancer des mamelles, infections de l’uterus)
Moins de bagarres :
moins de risques d’être blessé par des griffures
ou morsures pouvant donner lieux à des abscès
Avantages pour les humains Les périodes de chaleur disparaissent
entraînant l’arrêt des vocalises nocturnes
et des marquages urinaires
Diminution ou arrêt des marquages de territoire
(urinaires ou griffades)
Moins de bagarres : moins de nuisances sonores.

Quels sont les inconvénients de la stérilisation ?

La stérilisation ou castration diminue les besoins énergétiques des chats qui peuvent alors avoir tendance à grossir. Cette tendance peut facilement s’inverser en prenant soin de jouer souvent avec son chat pour le forcer à faire de l’exercice, et en lui donnant une nourriture adaptée (il existe des croquettes spécialement adaptées aux besoins nutritionnels des chats et chattes stérilisés). Les kilos superflus sont pris dans les premiers mois, c’est pourquoi il faut adapter la nourriture immédiatement (transition sur 4-5 jours) après l’opération et surveiller son poids. L’obésité chez le chat castré a des conséquences néfastes sur sa santé comme l’apparition de diabète sucré, mieux vaut donc prendre soin de sa ligne !

Pour les mâles, la castration peut les rendre plus exposés aux problèmes urinaires (calculs) : pour contrer ce risque il faut toujours lui laisser une gamelle d’eau propre et fraîche à disposition.

Chasse aux idées reçues !

Il est préférable de laisser une chatte faire une première portée avant de la faire stériliser.

FAUX ! Cette idée n’a aucun fondement scientifique, il s’agit plutôt d’une vue humanisée du chat. Une chatte n’a pas besoin d’avoir des chatons pour être équilibrée, et au contraire la faire stériliser avant ses premières chaleurs tend à réduire les risques de cancers mammaires ou d’infections de l’uterus.

La castration des mâles les rend apathiques, mollassons et gros.

FAUX ! La castration réduit grandement les risques de fugue des chats qui deviennent alors plus casaniers. Ils peuvent être plus calins et moins agressifs, mais restent malgré tout très joueurs et actifs pour peu qu’on les y incite. L’incitation au jeu permet donc de forcer les chats à bouger et dépenser de l’énergie ce qui contribue à éviter la prise de poids. Enfin, une nourriture adaptée (croquettes d’animalerie ou vétérinaire spécial chats castrés) permet de lui fournir exactement ses besoins nutritionnels.

Il est inutile de castrer un chat mâle.

FAUX ! Effectivement, votre chat mâle ne risque pas de ramener une portée de chatons à la maison en vous les laissant sur les bras ! Mais par contre songez qu’à chaque fugue ou escapade due à la présence de chattes en chaleur dans les environs, il devient le père d’un grand nombre de chatons qui risquent fort de devenir des chats des rues. Faire castrer son chat mâle permet de contribuer à diminuer le nombre de chats errants !

En outre la castration offre des avantages pour la santé et l’espérance de vie de votre chat, et également des avantages pour la bonne cohabitation avec les humains en diminuant les comportement de marquage et d’agressivité

C’est bien de laisser les enfants assister au miracle de la naissance des chatons.

Attention ! Les chattes choisissent généralement un endroit douillet et tranquille, bien caché pour mettre bas. Souvent cela se passe la nuit. Il est effectivement très agréable de voir les petits chatons grandir et se développer petit à petit, mais… et après ?

L’abandon ou l’euthanasie ne sont surement pas envisageables si le but était d’émerveiller les enfants ! Placer des chatons dans des nouveaux foyers n’est pas chose aisée, et il y a déjà tellement de chatons qui attendent d’être adoptés dans les refuges de protection animale, ou dans la rue. Prendre le risque d’augmenter le nombre de chats réduits à une vie misérable dans la rue, perdus ou abandonnés est-il vraiment si merveilleux ?

Pour aller plus loin..

Vous pouvez consulter les articles traitant de la castration et de la stérilisation sur l’excellent blog “Boules de Fourrures” tenu par un vétérinaire (qui permet de mieux cerner ce qui se passe de l’autre côté de la table de consultation vétérinaire).
Boules de Fourrure > Castration (vendredi 12 mars 2010)
Boules de Fourrure > Stériliser sa chienne ou sa chatte (lundi 4 juin 2012)